D’abord un peu d’humanité

Bonjour,

sur ce blog, j’ai l’intention de décrire ma vision du conseil. Pour moi et mes collègues de COFISYS, le consultant est pour son client un guide qui éclaire le client sur ses choix dans son domaine d’expertise. Mais, dans les entreprises qui pratiquent le „lean management“, ces bons conseils resteront lettre morte si le consultant n’aide pas directement son client dans leur réalisation.Le coeur de l’idée du „Sherpa consulting“ est la combinaison entre la fonction de conseil classique et le travail de support necessaire pour que le rapport du consultant ne finisse pas dans un tiroir.

Débutant dans l’alpinisme, j’ai tout de suite vue l’analogie entre cette vision du conseil et la manière dont les sherpas aident les autres alpinistes, étant à la fois porteurs et guides. Cette analogie devait servir de fil rouge à cette reflexion.

Entretemps est survenu un tremblement de terre catastrophique au Népal. Ces populations déjà très pauvres sont encore plus démunies. J’ai été très touché par le témoignage d’une écolière Française, qui décrivait comment ces gens qui avaient presque tout perdu dans les décombres lui donnait le peu qui leur restait pour qu’elle ait un minimum de confort „occidental“.

Donc plutôt que de gloser sur les analogies entre consulting et alpinisme, je vous propose d’aider ces sherpas. Un hôpital fondée par une alpiniste Suisse, Nicole Niquille, dessert particulièrement ces vallées et a été gravement endommagé.

Je vous conseille de visiter leur page:

http://hopital-lukla.ch/fondation-nicole-niquille-pasang-lhamu/soutenir/

Advertisements